Perdre des clients

Vendredi 10h30, j’étais en accompagnement avec une coach
professionnelle.

Rien de bien surprenant…

Jusqu’au moment où j’ai du lui dire la vérité.

Sans rentrer dans les détails, cette personne est sur son projet depuis
plusieurs années mais ça ne décolle pas. Elle est passionnée et
essaye pleins de choses mais, cela mène nulle part.

Vendredi, elle me partage ses objectifs et sa stratégie pour les
atteindre. J’essaye de lui faire comprendre qu’elle fait fausse route
mais elle ne veut rien entendre.

Cette situation, je ne l’aime pas du tout. D’autant plus que je n’ai pas
l’habitude de devoir insister pour que la personne en face comprenne les
enjeux.

Grand dilemme…

Dois-je arrondir les angles pour ne pas la froisser mais, être moins
efficace (sans être sûr que cela fonctionne)

Ou lui dire clairement et directement qu’elle se trompe et que si elle
continue comme ça, elle va droit dans le mur.

Vous auriez fait quel choix vous ?

Personnellement, je me suis rappelé mes engagements et mon monde de
fonctionnement.

Je ne suis pas là pour vendre du rêve mais pour apporter des solutions
réelles.

Je privilégie les besoins de mes clients avant tout. Et là, son besoin
était d’avoir quelqu’un qu’il lui dit des choses dont elles ne
voulaient pas entendre.

Donc je m’aventure :

“J’entends tout à fait ce que tu me dis. Selon moi, les éléments que
nous avons évoqués ne vont mener nulle part. En procédant ainsi, tu
vas reproduire ce qui a était fait dans le passé parce que […] voilà ce que je te propose …”

Aie ! Ce n’est pas agréable…

Surtout, chose que je ne vous ai pas dite, il y avait la question de
perte derrière.
En effet, il y avait une autre raison qui fait que de lui dire la
vérité était risqué.

Je pouvais perdre cette cliente et surtout, elle pouvait me noircir ma
réputation.
Alors qu’en soi, mon intention était de lui rendre service.

Peut-être que ça vous ai déjà arrivé ou que cela va arriver. Ce
n’est pas une situation que je vous souhaite. Mais vaut mieux être
préparé.

Dans ce cas, je vous recommande d’être authentique et de mettre le
besoin de l’autre avant vos peurs. Certes, notre réputation et la
mission sont en jeu. Si on agit de manière bienveillante et que l’on
amène un discours cohérent, cela joue en autre faveur.

A demain,
Jason

Ps : La coach a très bien reçu ma franchise et cela a transformer sa
vision. Elle m’a même remercié pour “ce vrai déclic”.  Nous sommes
prêts pour bâtir le plan d’action de son développement.

Sent to: vivreducoaching@gmail.com

Jason Verdier, Vivre du coaching, France

Don’t want future emails?

Unsubscribe

Si vous souhaitez recevoir les emails privés : http://bit.ly/emailsprivés